Université Côte d’Azur et le CROUS Nice Toulon s’engagent dans la lutte contre la précarité menstruelle 

  • Institutionnel
  • Vie étudiante
Publié le 11 mars 2021 Mis à jour le 11 mai 2021
Date(s)

le 8 mars 2021

#changeonslesregles
#changeonslesregles

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, Université Côte d’Azur, le CROUS Nice Toulon et l’association étudiante FACE 06 ont organisé une animation sur le campus Carlone visant à informer de l'installation de distributeurs de protections périodiques sur les campus et les résidences universitaires.

#Changeons les règles : la précarité menstruelle des étudiantes ne doit plus être un tabou ! 


"Si bon nombre d’étudiants et étudiantes aujourd’hui se retrouvent dans une situation de précarité pour des raisons diverses, les étudiantes doivent faire face à une problématique supplémentaire, celle des dépenses liées à la menstruation " explique Véronique Van-de-Bor, Vice-Présidente Politique Sociale, Egalité, Diversité. 

Le phénomène de précarité menstruelle, défini comme le manque d’accès aux protections périodiques, toucherait aujourd'hui 13% d’étudiantes en France. Si ce sujet reste encore méconnu par le plus grand nombre et tabou, il apparait peu à peu dans le débat public : en témoigne le rapport d’information de l’Assemblée Nationale sur les menstruations datant du 13 février 2020 qui pointe l’accès aux protections comme un enjeu de dignité humaine, ou la multiplication des associations et plateformes collaboratives agissant sur ce sujet.

Face à cette situation, et en ligne directe avec les annonces du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation en faveur de la gratuité des protections périodiques, Université Côte d’Azur, le Crous Nice Toulon,  et la FACE 06 se mobilisent afin de distribuer gratuitement des produits éco-responsables aux étudiantes : des kits de serviettes, de tampons avec ou sans applicateur.

Cette distribution aura deux formats : un retrait simple auprès des services naturellement en contact avec les étudiantes et les étudiants (services sociaux, services de santé, accueil des résidences, épiceries solidaires …) ou via des distributeurs en libre accès qui sont situés dans les résidences et dans les toilettes des campus. 

Dans sa phase pilote, 16 distributeurs sont installés en test sur 3 campus universitaires Valrose, Carlone, SophiaTech et dans les résidences universitaires du Crous : ce sont plus de 76.500 protections périodiques seront distribuées dans l’académie de Nice-Toulon.

Retrouvez ici, les lieux de distribution : crous-nice.fr/aides-sociales/lutte-contre-precarite-menstruelle
 

« Quand on sait que certaines étudiantes ne viennent pas en cours quand elles ont leurs règles parce qu’elles n’ont pas pu acheter les protections appropriées, on est obligés d’agir. C'est un pas supplémentaire vers l’égalité entre les femmes et des hommes pour les étudiantes et les étudiants d’Université Côte d’Azur.", conclut Véronique Van-De-Bor.