Les universités mondiales appellent  les dirigeants du G7 à défendre la liberté académique

  • Institutionnel
  • International
Publié le 29 juin 2022 Mis à jour le 25 juillet 2022
Date(s)

le 27 juin 2022

tapis rouge U7+
tapis rouge U7+

L'Alliance U7+ des universités mondiales a publié une déclaration exhortant les dirigeants du Groupe des Sept (G7) à défendre la liberté académique, avertissant qu'une résurgence de l'autocratie contrecarre l'autonomie institutionnelle de l'enseignement supérieur et sa capacité à remplir sa mission.

"La crise de la démocratie, qui se manifeste par la montée de l'extrémisme et de la polarisation politiques, a menacé la liberté de certains universitaires, en tant que chercheurs individuels, d'aborder des sujets controversés dans la recherche et l'enseignement", peut-on lire dans la déclaration.
 
L'Alliance U7+ a en outre appelé les États membres du G7 à veiller à ce que les universitaires puissent mener leurs travaux à l'abri des interférences politiques nationales et internationales.
 
La déclaration souligne également le rôle unique que les universités peuvent jouer en offrant des preuves scientifiques aux décideurs politiques sur une variété de questions, notamment le changement climatique, la santé publique, l'inégalité, la diversité et la migration.
 

"Je félicite les universités membres de l'Alliance U7+ pour les efforts qu'elles déploient afin de travailler ensemble pour relever les défis les plus pressants du monde", a déclaré Morton Schapiro, Président de la Northwestern University.

 

« Le rôle d'U7+ n'a jamais été aussi important pour réaffirmer le rôle des universités en tant que vecteurs de connaissances et fournisseurs de solutions, et ainsi tenir la promesse d'un avenir aux jeunes générations et, plus largement, à la société civile », Jeanick Brisswalter, Président d’Université Côte d’Azur


L'Alliance U7+ a également exhorté le G7 à soutenir les valeurs de paix et de société ouverte, en particulier le sort des réfugiés, et a insisté pour que tous ceux qui fuient les conflits soient traités de manière égale, sans distinction de race ou de toute autre identité.
 
L'Alliance a débuté à Paris en juillet 2019 sous le haut patronage du président français Emmanuel Macron et continue de réunir les dirigeants universitaires chaque année depuis lors. En 2021, l'université Northwestern a été élue comme premier secrétariat de l'alliance pour un mandat de trois ans.
 
"Cette année, les présidents d’universités ont montré une fois de plus l'engagement de leurs institutions à défendre des questions mondiales importantes", a déclaré Annelise Riles, vice-présidente associée aux affaires mondiales à Northwestern et directrice exécutive du Northwestern Buffett Institute for Global Affairs, qui dirige le secrétariat. "J'ai hâte de voir l'Alliance U7+ s'engager plus formellement auprès des dirigeants du G7 au Japon l'année prochaine."
 
La déclaration a été publiée à la suite du sommet présidentiel U7+ de cette année, qui a été accueilli par Université Côte d'Azur. Le prochain sommet sera accueilli par l'Université Keio au Japon, avant le sommet du G7 de 2023.
 

À propos de l'alliance U7+ des universités mondiales

L'U7+ est une alliance de présidents d'université visant à structurer et à faire progresser le rôle des universités en tant qu'acteurs mondiaux dans un contexte multilatéral. En tant que membres de cette alliance, les présidents d'université prennent la mesure des responsabilités civiques et sociales uniques de leurs institutions en tant qu'acteurs mondiaux, et s'engagent à prendre des mesures collectives et concrètes ayant un impact local, régional et/ou mondial. L'Alliance U7+ compte plus de 90 présidents et dirigeants d'universités de 19 pays répartis sur six continents.