Exposition : « Ces femmes qui font bouger les lignes »

  • Culture scientifique
  • Recherche
Publié le 5 septembre 2022 Mis à jour le 19 septembre 2022
Date(s)

du 26 septembre 2022 au 28 avril 2023

26/09 -> 28/10 : Learning centre - SophiaTech
31/10 au 25/11 : IUT Fabron
28/11 au 16/12 : Campus Plaine du Var
04/01 -> 27/01 : Campus St Jean d'Angély
30/01 -> 24/02 : Campus Valrose et Carlone
01/03 -> 24/03 : Campus Pasteur
Lieu(x)

Campus Fabron, Campus Carlone, Campus Pasteur, Campus Sciences du Sport, Campus Saint Jean d'Angely, Campus Valrose

femmes de sciences
femmes de sciences

Exposition hybride de portraits de femmes scientifiques, sincères et sans filtre, qui partagent leurs carrières, leurs valeurs, leurs visions et leurs motivations, mais aussi les obstacles qu’elles ont surmontés, leurs projets et les modèles qui les inspirent.

Calendrier

26/09 -> 28/10 : Learning centre
31/10 au 25/11 : IUT Fabron
28/11 au 16/12 : Campus Plaine du Var
04/01 -> 27/01 : Campus St Jean d'Angély
30/01 -> 24/02 : Campus Valrose et Carlone
01/03 -> 24/03 : Campus Pasteur

 

Pourquoi une exposition sur les femmes de science ?

Aujourd’hui en France, même si les étudiantes sont majoritaires dans l’enseignement supérieur, le pourcentage de femmes chercheuses est de 34% toutes disciplines confondues alors même que ce pourcentage était déjà de 30% il y a 50 ans. Ces chiffres questionnent l’évolution de l’égalité professionnelle, l’attractivité des formations et des carrières scientifiques pour les jeunes femmes, mais également le fonctionnement de la recherche et l’existence de biais dans la production du savoir.
En effet, de nombreuses études socio-économiques constatent que la diversité et la mixité sont des prérequis indispensables à la créativité et à l’innovation. De plus, le manque de diversité accroit le risque de biais dans les connaissances produites et dans les solutions apportées par la recherche. Dès lors, le déficit constaté de chercheuses devient un problème sociétal dont il convient de se saisir. La politique menée à Université Côte d’Azur combine des approches multiples et simultanées qui visent à attirer de nouveaux talents féminins vers la recherche, à déconstruire les stéréotypes de genre et les préjugés culturels pour limiter l’autocensure et enfin à inspirer les jeunes générations en augmentant la visibilité des chercheuses.


Qui sont-elles ?

Elles excellent dans la recherche et l’innovation et se distinguent par leur créativité, que ce soit dans les domaines de l’anthropologie, de l’art, de la biologie, de la chimie, de l’informatique, des lettres, des mathématiques ou de la physique. Nous avons tous et toutes besoin de modèles qui nous aident à nous construire, qui stimulent notre capacité à créer et nous poussent à donner le meilleur de nous-mêmes.