La Banque des Territoires accompagne Université Côte d’Azur pour accélérer la rénovation énergétique des bâtiments de ses campus

  • Plan de Relance
  • Institutionnel
Publié le 4 octobre 2022 Mis à jour le 28 novembre 2022
Date(s)

le 3 octobre 2022

Intracting
Intracting

Université Côte d’Azur et la Banque des Territoires mettent en place un fonds Intracting de 5 millions d'euros dédié au financement de travaux d’amélioration énergétique des bâtiments des campus Valrose et Carlone. La signature de la convention a eu lieu le 30 septembre dernier en marge du Transition Forum.

L’opération consiste à mener un programme d’actions d’efficacité énergétique à fort potentiel d’économies d’énergie à court et moyen termes.
Le montant d’investissement, estimé à 11 M€ sur les deux campus Valrose et Carlone, soit 84 904 m² rénovés, est financé par un apport de 5 M€ de la Banque de Territoires.  Ce financement intervient en complément du soutien de l’Etat apporté dans le cadre du Plan de relance à la stratégie immobilière universitaire.

Ces travaux d’efficacité énergétique généreront une réduction des consommations de près de 3 823 729 Kwh/an, soit 521 882 € d’économies annuelles d’énergie (-36% par rapport à 2010) et 1 340 tonnes CO2 évitées par an.

Les actions de performance énergétique relevant des travaux financés au titre de l‘intracting sont les suivants :
  • suppression des chaufferies au fioul (énergie fossile) et la création d’une nouvelle production et distribution de chauffage avec :  
    • raccordement au réseau de chaleur urbain impliquant la création de sous-stations de chauffage urbain accueillant ce réseau ainsi que la rénovation de nouvelles sous-stations pour alimenter tous les bâtiments ;
    • réalisation d’une boucle d’eau tempérée permettant d’alimenter des pompes à chaleur eau/eau décentralisées dans des sous-stations par bâtiment ou par groupe de bâtiments, les PACs pouvant créer du froid et du chaud en fonction des usages.
  • remplacement des éclairages (8 500 points lumineux) par des luminaires LED
  • production d’énergie photovoltaïque sur plusieurs bâtiments. Dans le cadre de la mise en œuvre des énergies renouvelables sur site, l’objectif recherché est la mise en œuvre de panneaux photovoltaïques en autoconsommation. Les installations permettront de réduire significativement les émissions en GES (gaz à effet de serre). Les panneaux alimenteront les bâtiments qui seront connectés au réseau. Un système de bascule automatique permettra d’assurer la permutation sur le réseau électrique dès que la puissance produite sera insuffisante.
L’intracting est un outil de financement innovant utilisé pour la mise en place de mesures d’efficacité énergétique. Il est basé sur la transformation de dépenses actuelles de fonctionnement en investissement qui s’auto-finance et génère des externalités positives.  Ce dispositif repose sur l’idée d’un cercle vertueux : les économies générées par le financement d’actions de performance énergétique à petite et moyenne échelle sont réinjectées dans de nouveaux projets.  

« Université Côte d’Azur a pu bénéficier, dans le cadre du Plan France Relance, de fonds importants  pour améliorer la performance énergétique et environnementale de ses campus. Dans le prolongement de ces efforts en parfaite adéquation avec le Plan Stratégique de l’établissement, nous avons souhaité compléter ces travaux et poursuivre l’effort de rénovation et d’économie d’énergie dans l’exploitation de nos bâtiments. Pour le confort de nos personnels et étudiants, par diminuer l’empreinte carbone de nos activités  et pour l’attractivité de nos sites, il était en effet essentiel de pouvoir optimiser cet investissement  sans précédent dans notre parc immobilier. Université Côte d’Azur est ainsi très heureuse d’avoir trouvé, auprès de la Banque des Territoires, des dispositifs adaptés à ces ambitions et des interlocuteurs  et interlocutrices investis », indique Jeanick Brisswalter, président d’Université Côte d’Azur.  

« En participant aux financements des investissements concourant à la réduction des dépenses énergétiques de l’Université Côte d’Azur, la Banque des Territoires confirme son engagement dans la transformation énergétique du pays. Elle se matérialise tout particulièrement au côté des universités françaises, notamment celle de Nice, dont on mesure qu’elles ont la capacité à être des acteurs majeurs de la lutte  contre le changement climatique » souligne Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires.

 A l’occasion du Transition Forum à Nice, Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires et Jeanick Brisswalter, président d’Université Côte d’Azur, ont signé une convention d’Intracting permettant à Université Côte d’Azur de poursuivre sa transformation énergétique et écologique tout en maîtrisant ses dépenses  de fonctionnement.